La location-accession : un dispositif de plus en plus prisé

Mise en place en 2004, la location-accession continue de faire ses preuves auprès des foyers ayant des revenus modestes. Ce dispositif leurs permet en effet d’accéder à la propriété en deux temps (une phase locative puis une phase d’accession) tout en se constituant un apport pendant la durée de location. Le point sur un concept qui séduit les Français depuis bientôt 15 ans.

L’accès à la propriété facilité

Par le biais de la location-accession, l’Etat encourage d’une part la construction de logements neufs (auxquels s’appliquent les conditions du dispositif) et d’autre part les foyers modestes à devenir propriétaires avec peu ou pas d’apport personnel. Proposés à des prix inférieurs à ceux du marché, les logements en location-accession sont accessibles sous conditions de ressources selon des plafonds (consultables sur le site location-accession-toulouse.fr) établis en fonction des zones concernées.

Des avantages complémentaires

Parmi les atouts du dispositif, les futurs acquéreurs bénéficient de l’exonération de la taxe foncière pendant 15 ans, d’une TVA réduite à 5,5% et de frais de notaire réduits à 3% dans l’immobilier neuf, ainsi que la possibilité de bénéficier du prêt à taux zéro en complément de leur financement. D’autres avantages de la location accession tels que des garanties de rachat ou de relogement viennent compléter l’offre.

Un achat en deux étapes : le bon compromis

Au-delà des avantages financiers, la location-accession plaît avant tout pour son concept qui consiste à devenir locataire avant d’être propriétaire. Fonctionnant en deux étapes, le bénéficiaire loue premièrement le logement. Durant cette phase locative, il verse une redevance se composant d’une “fraction locative”, correspondant au paiement du loyer, et d’une “fraction acquisitive” qui vient en déduction du prix d’achat. Cette période à une durée variable, allant généralement de 3 mois à 3 ans.

Une fois cette première phase terminée, le bénéficiaire a le choix de confirmer son intention ou non d’acheter le logement.

Dans le cas où le locataire renonce à l’acquisition, alors le vendeur conserve la fraction locative, mais a l’obligation de restituer la fraction acquisitive déduite d’une indemnité (1 à 2%). Le locataire quant à lui ne peut rester dans le logement dès lors qu’il renonce à l’option d’achat.

Dans le cas où le bénéficiaire décide d’acheter, il verse le solde du prix du bien immobilier comme mentionné dans le contrat (avec la déduction de la fraction acquisitive).

Rachat de crédit

Qu’est-ce que le rachat de crédit?

Le fonctionnement du rachat de crédit est aisément compréhensible.
Il s’agit en ayant recours à cette solution, de réduire considérablement les mensualités relatives aux différents crédits souscrits.
Le rachat de crédit est en fait un regroupement de crédit qui se pratique à un taux plus avantageux que de bénéficier de plusieurs crédits à des taux différents. Continuer la lecture de « Rachat de crédit »

Assurances vie 2018

Avec l’arrivée de la Flat Tax, la fin des fonds euros et l’intensification de l’information et de la technologie, 2018 va être une année majeure pour l’assurance Vie. Ce sont à ce jour 1 700 milliards d’euros d’encours sur ce type de contrat, ce qui en fait un placement populaire dont raffole les Français. Les assureurs rivalisent d’ingéniosité pour en garder le dynamisme et l’attractivité. Continuer la lecture de « Assurances vie 2018 »